Le karma n’est pas une justice suprême qui revient tel un boomerang pour punir ceux qui ont mal agi et récompenser ceux à la conduite irréprochable. C’est plutôt quelque chose que l’on cultive, comme un jardin. On y sème différentes graines, on y investit du temps et beaucoup d’amour tout en étant parfaitement conscient que tout cela ne peut protéger nos précieuses plantes de l’humeur imprévisible de la météo. Plusieurs facteurs peuvent venir perturber l’équilibre de notre jardin mais à chaque fois nous apprenons et continuons de faire de notre mieux. Il peut des fois sembler injuste et frustrant d’investir autant et de ne pas avoir la certitude d’être récompensé en bout de ligne, mais quand on y pense si on ne prend pas ce risque d’être peut-être déçu de temps en temps, nous sommes certains d’une chose et c’est de ne jamais rien récolter. IL FAUT À CHAQUE INSTANT CONTINUER D’ÊTRE QUI NOUS SOMMES PLEINEMENT ET LAISSER DU MIEUX QUE L’ON PEUT LA PEUR DERRIÈRE NOUS. AFIN DE PERMETTRE À LA VIE DE NOUS SURPRENDRE.